Partagez
 

 Savoir persévérer malgré tout (pv dan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisabeth Glassman
Messages : 68
Inscrit le : 07/10/2018
Crédits : undercover
Célébrité : Ellen Pompeo
Multi-comptes : aucun

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle
« »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Sam 13 Oct - 14:55 - #



 
Savoir persévérer malgré tout
Elisabeth | Dan
Est ce que la mort me fait peur? Je mentirai si je disais que non. Je pense que la mort fait peur à tout le monde mais d'un autre coté tout être vit et meurt tel est son credo. Personne ne passe au travers. Alors oui j'ai peur de la mort mais j'ai appris à ne pas forcément l'a voir comme quelques choses de mauvais. La mort, si on devait la personnifier je pense qu'elle ressemblerait à une personne douce et accueillante, à une amie, loin de cette image de cette faucheuse toute vêtu de noir. Mais en ce début de soirée je l'a trouve tellement injuste. Là tout de suite j'ai envie de pleurer, de crier, d'enfoncer mes poings dans un mur. Je viens de perdre un de mes patients. 17 ans il était si jeune je n'ai rien put faire pour le sauver. Je ne sais pas ce qui me mets le plus en colère le fait qu'il est arrêter ses traitements sans me prévenir ou le fait que je n'ai rien vu venir. Est ce que je me sens responsable bien sur que oui. Ma garde est fini et pourtant je suis là dans mon bureau à tourner en rond. Pourquoi ai je fais médecine? Pour pouvoir au mieux accompagner, aider, soigner. Je ne suis pas dieu je dois me faire une raison mais il y a certaines choses que je n'arrive pas à accepter. Mon portable vibre je le sors de ma poche. Un message de mon mari me demandant à quelle heure je fini. Je soupire après avoir répondu par sms que j'avais bientôt terminé.

"Demain sera un nouveau jour."

Oui je parle toute seule, cela n'est pas rare, il m'arrive de me donner de la force ainsi. Nous avons tous des petites accroches qui nous motive. Je ne suis pas le genre de femme à baisser les bras non je suis une fonceuse je ne lache rien. Mais parfois on est obligé de se résigner. Cela ne m'arrive pas souvent. Devant la mort je me résigne, quand mes recherches ont été stopper suite à un manque budgétaire je me suis résigner. Je sors enfin de mon bureau il est tard je dois rentrer. Un pas, deux pas comme un automate je marche le long du couloir. Perdue dans mes pensées, maladresse quand tu me tiens je n'ai pas fais attention au chariot de matériel dans le couloir qui vient embrasser parfaitement mon flanc gauche in extremis je rattrape un carton près à tomber. Dans le service mes collègues vante ma maladresse légendaire en parallèle à mes grandes compétences en tant que pneumologue. Ils sont tous bien loin de savoir la vérité. Qu'en fait cette maladresse cache un diagnostic plus sombre celui de la SLA à évolution lente. Après un soupir je reprends ma marche en direction de la sortie de l'hôpital. Il pleut à verse bien sur je n'ai pas de parapluie. Je me hâte jusqu'à ma voiture. Je sors les clés de mon sac mais ma main les lâche sur le sol. Je me baisse pour les ramasser. Je peux sentir la pluie mouiller de plus en plus mon corps et mes cheveux. En me redressant j'ai un sursaut en voyant une ombre dans ma vitre de voiture.

Revenir en haut Aller en bas
Dan Baxter
Messages : 129
Inscrit le : 11/10/2018
Crédits : Kane (ava)
Célébrité : Dylan Minnette
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : l'université de washington dans une chambre étudiante
« normal is overrated »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Dim 14 Oct - 11:14 - #

La fin du monde a été annoncée. Ces paroles résonnent sans arrêt dans l'esprit de Dan qui est à la recherche d'un moyen de survivre à cela. Au début, il aurait pu rire de cette mauvaise blague, mais les informations ont relayé des informations que seul le gouvernement pouvait connaître. Certaines personnes sont devenues complètement folles. Des suicides ont eu lieu durant plusieurs jours, d'autres sont partis à l'étranger, d'autres encore ont dépensé toute leur fortune... La folie des gens est sans précédent. Dan, lui, s'est juste rongé les ongles durant toute une nuit, exerçant son cerveau à trouver un remède à cette apocalypse. Aujourd'hui, dans moins d'un an, la terre verra toute sa population décimée et il a l'impression que la plupart des personnes se contente de patienter les bras croisés.
A l'évidence, les militaires, aidés des scientifiques, vont, certes, créer des bunkers où se réfugier quand le délai sera terminé. Mais, et après ? Une fois que tous seront enterrés, il faudra bien remonter à la surface pour voir ce qu'il reste du monde. Dan n'est qu'un étudiant cependant il met d'ores et déjà toutes ses capacités en oeuvre pour se positionner sur l'après fin du monde. En effet, il souhaite développer un anticorps qui permettra à tous de pouvoir respirer malgré les micro-particules qui circuleront sans aucun doute dans la couche atmosphérique de la terre.

Penché au-dessus de son microscope, ses paupières commencent à devenir lourdes. Dan se redresse, étire ses bras au-dessus de sa tête afin de faire craquer son dos. Il referme son cahier et l'enfonce avec son crayon dans sa blouse blanche. Il sait qu'il ne va pas réussir grand-chose ce soir-là sans réponses à ses questions. Le jeune homme éteint le microscope, le débranche et le range dans le placard avant de quitter le laboratoire de l'université. Il dépose sa blouse dans son casier après avoir récupéré ses travaux qu'il enfourne dans son sac à dos. Malgré qu'il soit tard, il sait que l'hôpital est toujours ouvert et il espère pouvoir y trouver la personne qu'il a en tête.
Madame Glassman est une médecin pneumologue qui est venue donner des cours à l'université et Dan a besoin de lui parler ce soir-là. Quitte même à patienter des heures durant qu'elle termine son service, ses questions ont besoin d'obtenir des illuminations. Dan connaît rapidement l'étendue des recherches qu'elle-même a pu mener mais qu'elle a du abandonner par manque de subventions. S'il y a bien quelqu'un en mesure de l'aider, c'est elle.
Arrivé à l'accueil de l'hôpital, il demande Elizabeth Glassman. Malheureusement, on lui indique qu'elle vient juste de quitter l'établissement. Dan remercie d'un geste la réceptionniste avant de s'engouffrer dans le parking, espérant peut-être la croiser avant qu'elle ne rentre chez elle. Surpris par un soudain abat d'eau, Dan met la capuche de sa veste sur la tête en apercevant une silhouette à quelques pas de là. Aussitôt le jeune homme s'approche et reconnaît celle qu'il cherche.

« Madame Glassman, commence-t-il en parlant un peu fort à cause de la pluie qui double de violence, je m'excuse de vous déranger, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi. Je suis Dan Baxter, j'étudie la biologie médicale. Nous nous sommes rencontrés à l'un de vos cours. »

A l'évidence, il ferait mieux de se hâter car ils commencent tous les deux à ressembler à deux serpillières humides. Cela serait dommage de tomber malade.

« J'ai besoin de votre aide pour l'un de mes projets. »

Avec cette déclaration, il espère attiser sa curiosité et lui accorder quelques minutes supplémentaires en-dehors de son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Glassman
Messages : 68
Inscrit le : 07/10/2018
Crédits : undercover
Célébrité : Ellen Pompeo
Multi-comptes : aucun

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle
« »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Dim 14 Oct - 11:42 - #



Savoir persévérer malgré tout
Elisabeth | Dan
Se faire surprendre, sursauter au moindre bruit, être plus sensible, avoir des sentiments exacerbés depuis plusieurs semaines c'est entrain de s'amplifier je n'ai pas vraiment de contrôle dessus. Je me tourne vers l'ombre et j'entends une voix. Peu à peu je me calme je respire doucement. Dan Baxter, bien sur que je me souviens de lui. Un étudiant brillant que j'ai été amené à croisé lors d'un de mes cours il y a quelques années déjà quand j'ai été amené à effectuer quelques heures à l'université en tant que doctorant vacataire. J'en garde un bon souvenir après tout il est important de transmettre aux plus jeunes et il faut reconnaitre que c'est tellement rare que l'on propose ce genre de vacation pour des exposés sur les pathologies respiratoires. Transmettre c'est important même encore maintenant même si on sait que la fin du monde est pour bientôt. Je ne veux pas y penser pas pour le moment. Je ne joue pas à l'autruche mais j'ai pour philosophie de vivre au jour le jour et de profiter de chaque instant. Personne ne sait ce qui se passera demain. Quand on travaille à l'hopital on voit de tout, la vie, la mort. Rien n'est jamais pris comme acquis.

"Je me souviens de vous attendez..."


Se n'est pas que je veux paraitre impolie mais je ne tiens pas à finir trempée jusqu'au os au risque de tomber malade. Je me tourne vers ma portière de voiture j'arrive à enfin ouvrir celle ci. Quitte à discuter autant le faire à l'abri et étant en plein milieu du parking et les trompes d'eau ma voiture nous protègera de la pluie. Bien que je n'ai pas pour habitude de proposer des rendez vous dans ce genre d'habitacle. D'ailleurs si mon mari me voyait il dirait bien que c'est un poil ridicule mais bon. Je me retourne vers le jeune homme avant de lui faire signe de rentrer dans la voiture coté passager

"Avant de continuer on va se mettre à l'abri."


Sans plus de grande cérémonie je monte dans ma voiture et referme la portière. Mes cheveux, mes vêtements sont trempées. d'ailleurs je prends un instant pour essorer un peu mes cheveux. Ma voiture n'est plus à cela près. Je ne sais pas trop comment je peux venir en aide à mon ancien élève si je peux l'appeler ainsi. Mais c'est bien la première fois que l'on vient me voir pour ce genre de demande. Il faut reconnaitre que quand on travaille dans un service de pneumologie on est pas vraiment une bonne réputation. Pas certains tout ce qui touche aux pathologies respiratoire se n'est pas un domaine noble et pourtant à mes yeux il n'y a pas de service plus noble que d'autre. Bien que le coeur soit le centre de tout les poumons sont aussi très important. Je suis de nature sociable je n'ai jamais refusé mon aide.

"Vous voulez que je mette un peu de chauffage?"

Revenir en haut Aller en bas
Dan Baxter
Messages : 129
Inscrit le : 11/10/2018
Crédits : Kane (ava)
Célébrité : Dylan Minnette
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : l'université de washington dans une chambre étudiante
« normal is overrated »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Dim 14 Oct - 16:20 - #


Dan se sent plutôt soulagé quand son interlocutrice lui déclare se rappeler de lui. Cela remonte à un petit moment désormais mais Dan est du genre à posséder une excellente mémoire. Quand une personne lui marque, il s'en souvient durant un très long moment. Surtout quand cela est à trait à ce qu'il aime le plus au monde : la médecine. Madame Glassman est du genre très intéressante et Dan sent qu'elle peut lui apporter les réponses aux questions qu'il se pose.
Par chance, ils se tiennent devant la voiture de la médecin. Celle-ci arrive à ouvrir la portière côté conducteur, monte à l'intérieur et ne tarde pas à faire signe à Dan de s'installer côté passager. Le jeune homme ne se fait pas prier pour se mettre à l'abri. L'étudiant demeure silencieux tandis que la médecin à ses côtés s'essore un peu et finit par proposer de mettre du chauffage. Dan refuse poliment d'un geste de la main.

« ça ira, je vous remercie. Mais vous pouvez le mettre si vous avez froid, cela ne me dérange pas. »

Il descend sa capuche de sa tête avant de se contorsionner pour retirer son sac de son dos et en extirper son carnet de notes. Il tourne plusieurs pages avant de se tourner vers la conductrice, prêt à ce que tout son savoir se déverse d'un coup dans le petit habitacle.

« Je suis venu vers vous car je suis sur un projet de groupe avec plusieurs autres camarades, débute-t-il. La vérité est que nous travaillons sur tout ce qui sont infections pulmonaires. Nous recherchons les causes des microparticules du à la pollution atmosphérique qui règne sur la terre. Les conséquences, nous les connaissons bien sûr avec les bronchiolites par exemple qui touchent beaucoup les enfants. »

Il reprend son souffle quelques secondes avant de s'assurer que son interlocutrice le suive toujours. Il sait très bien que ce qu'il est en train de dire n'est pas tout à fait un mensonge ni tout à fait la vérité. Dans le fond, ce n'est pas si mauvais, n'est-ce pas ?

« Concrètement, ce que j'aimerais savoir, c'est ; est-ce que vous pensez qu'il est possible de créer une sorte de vaccin qui permettrait à tout le monde d'être immunisé ? A l'évidence, ce sont ensuite des questions environnementales qui se posent, avec le réchauffement climatique et la couche d'ozone, mais, dans l'idée, pensez-vous que cela serait possible ? »

Ses pupilles demeurent figées sur Elizabeth Glassman.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Glassman
Messages : 68
Inscrit le : 07/10/2018
Crédits : undercover
Célébrité : Ellen Pompeo
Multi-comptes : aucun

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle
« »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Dim 14 Oct - 17:53 - #



Savoir persévérer malgré tout
Elisabeth | Dan
Je me rappelle qu'enfant j'aimais beaucoup m'amuser sous la pluie, je pouvais rester des heures et des heures à jouer dehors, à m'amuser à sauter à pieds joint dans les flaques d'eau. D'ailleurs à plusieurs reprise ma mère s'amusait à dire que j'étais comme un petit poisson. Avec les années j'ai appris à voir la pluie autrement jusqu'à venir la détesté après l'accident de voiture qui a couter la vie de ma maman. Le jeune homme ne semble pas vouloir de chauffage. C'est avec beaucoup d'attention que j'écoute ses paroles. Au fur et à mesure qu'il parle je me replonge dans mes souvenirs. Dans mes projets de recherches en tant qu'étudiante et par la suite en temps que médecin. Malheureusement quand on veut mener des recherches dans le domaine pathologie respiratoire on ne peut pas dire que les subventions suivent et pour faire avancer des recherches, des essais cliniques il faut de l'argent derrière. Par le passé j'ai été décourager mais entendre les paroles de mon ancien élève me redonne un peu d'optimisme perdu jadis.

"Concernant les bronchiolites il n'y a pas que l'environnement en cause il y a aussi des causes bactériologiques, infectieuses, virales. Cependant je dois reconnaitre que vos recherches semblent très intéressantes et prometteuses mais il est important de savoir que quand on se lance dans ce genre de projet de recherche on se retrouve seul. Enfin je veux dire que se n'est pas les subventions qui se bouscule pour nous faire des propositions."

Je ne cherche pas à lui faire peur seulement à le mettre en garde. On peut tout donner pour des recherches et devoir tout abandonner du jour au lendemain. Voir son travail réduit à néant est quelques choses qui fait mal très mal et il n'est pas facile de continuer et de se redonner confiance malgré tout. Avec de la détermination tout est possible mais il ne faut pas se voler la fac il faut surtout de l'argent. Je peux sentir le regarde du jeune homme sur moi attendant mon avis. Je n'ai pas envie de lui casser son projet mais il faut être réaliste et prendre conscience que ça ne sera pas simple du tout. Après un moment je soupire avant de me lancer

"Concrètement? Ce que je pense ne pèse pas lourd dans la balance. Je pense que ce projet a vraiment beaucoup de potentiel mais qu'il sera très long à réaliser. Je dis souvent que rien est impossible, et qu'à plusieurs cerveaux on réfléchit mieux mais il faut pas envisager d'avoir une grande aide financière pour une échelle mondial ni pour développer des essais cliniques"

En parlant je me revois des années auparavant bataillant contre du vent à l'époque j'étais seule sur mon projet. En plus étant une femme se n'est pas un atout qui m'a beaucoup aider à l'époque. Je ferme un court instant les yeux. Si on m'avait dit que je finirai la soirée de cette façon je ne l'aurais jamais cru. Je rouvre les yeux en disant

"Si je peux aider dans vos recherches Dan je le ferais..."

Avec plaisir, ma phrase je ne la finit pas, un petit moment de suspend pendant lequel je sens les muscles de mes bras se raidir un cours instant mais assez pour se remarquer. Ma maladie évolue je dois aussi prendre cela en compte. Combien de temps vais je encore pouvoir la cacher?

"Je le ferais avec plaisir mais certaines choses ont changées depuis la dernière fois que nous nous sommes vu. Je suis obligé par moment d'être plus ralenti."


Revenir en haut Aller en bas
Dan Baxter
Messages : 129
Inscrit le : 11/10/2018
Crédits : Kane (ava)
Célébrité : Dylan Minnette
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : l'université de washington dans une chambre étudiante
« normal is overrated »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Sam 20 Oct - 12:41 - #


Dan se souvient encore très bien du moment où il a pris la décision de travailler sur ce projet sans en parler à grand monde. Une fois l'annonce déclarée, Dan a froncé les sourcils en croisant les bras sur sa poitrine. Il a fixé le monde s'effondrer tout autour de lui, certaines personnes courir dans tous les sens afin de chercher une raison de survivre, d'autres se jeter d'un pont pour ne pas avoir à assister à la fin du monde. De son côté, Dan s'est imaginé tenter de sauver le peu de choses auxquelles il tient. Ses neurones se sont mises en branle et, avec les moyens qu'il possède, il a décidé de créer un anticorps qui permettra aux gens de survivre aux microparticules qui susbsisteront dans l'air.
Au jour d'aujourd'hui, Dan se pose pas mal de questions sur plusieurs points, et un en particulier en cet instant ; est-ce que d'autres personnes essaient de sauver la planète ? Est-ce que les militaires font de leur mieux pour creuser et créer des bunkers un peu partout ? Est-ce que les scientifiques diplômés et reconnus sont à la recherche de quoique ce soit qui ferait survivre la population ? Les seules personnes comme Elizabeth Glassman n'ont pas eu les subventions nécessaires pour poursuivre leur réalisation. Néanmoins, il sait qu'il peut réellement compter sur elle comme elle le lui annonce un peu plus tard.

« Il ne nous reste qu'un peu moins d'une année pour mener à bien ce projet, alors j'espère que nous pourrons y arriver. Le temps nous est compté. »

Il prend plusieurs notes dans son cahier, acquiesçant doucement de la tête aux paroles de son interlocutrice. Un léger frisson le parcourt, toujours mouillé à cause de l'averse qui les a surpris un instant plus tôt.

« J'ai déjà débuté quelques recherches avec les moyens qui sont à ma portée, mais si je suis venu vous voir c'est parce que je ne peux pas aller plus loin à ce jour. Disons, hm, que je me suis attiré assez d'ennuis. »

Dan se rappelle bien sûr de la soirée où il s'est faufilé dans le laboratoire et que la police a rappliqué aussitôt. Il n'a jamais été du genre mauvais garçon, n'a jamais rien volé de toute sa vie, et ce n'est pas parce que la fin du monde arrive qu'il va changer aussi radicalement.
Tandis que le jeune homme range ses affaires dans son sac, ses pupilles ne manquent pas d'apercevoir cette sorte de crampe dans les bras de la médecin à ses côtés. A l'évidence, son regard ne passe pas inaperçu car c'est comme si elle cherche à s'expliquer sur ce qui vient de se passer.

« Êtes-vous malade, docteur Glassman ? »

Généralement, ce genre de question ne se pose pas. Sauf que Dan a certaines lacunes sur le plan humain à cause de son Q.I. légèrement supérieur à la moyenne. Pour lui, cela n'a donc rien d'indiscret de demander cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Savoir persévérer malgré tout (pv dan) Empty
Re: Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Savoir persévérer malgré tout (pv dan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is the end :: Bienvenue à Seattle ! :: Northeast-
Sauter vers: