Partagez
 

 Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nyûshû Yuzawa
Messages : 19
Inscrit le : 12/11/2018
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Lun 12 Nov - 23:37 - #

Nyûshû Yuzawa



Pseudo : MinMin
Âge : 19
Dispo : 3j/7
Comment as-tu trouvé le forum ? par Yu Hae
Un truc à ajouter ? luv


Je suis un : [ x] inventé  [ ] scénario  [ ] pré-lien

Nom de famille : La vie a fait que ce descendant à l'avenir funeste hérite du fardeau qu'est la famille Yuzawa, un père indigne qu'il effacerait bien de l'équation, mais dans cette triste réalité, il ne serait pas ce qu'il est devenu sans cette partie d'ADN qui le compose, tels sont les lois de la science de la vie, il ne peut y remédier que par l'indifférence et se renier en parti. 
Prénom(s) : Parce que l'esprit tordu de ses parents ne s'est pas arrêté au mariage insensé en plus d'enfanter sans avoir une once de responsabilité parentale en sois, ils ont rapidement noté un prénom trouvé à l'arrache sur les papiers, un simple dérivé de Kyûshû, île ayant abrité les faux tourtereaux dans leur jeunesse, donnant le prénom absurde de Nyûshû.
Âge : le sablier coule encore, alors que le temps use le corps frêle du jeune homme toujours un peu plus, sans ménager son esprit, son cœur et son âme, voilà donc 22 hivers qu'il arpente cette terre déjà condamné par l'univers, autant que par ces habitants eux-mêmes. 
Date de naissance : Une grande farce de la vie, un goût amer d'une enfance solitaire, alors que ce jour devrait fêter son arrivée dans le monde, c'est celui d'un autre qu'on préfère accueillir, alors qu'il a pointé le nez au petit matin d'un vingt-cinq décembre enneigé. Une aubaine pour les parents, qui n'avaient pas à se bousiller leurs quelques neurones pour un cadeau deux fois par an, un cadeau pour deux événements était bien assez. Et si en grandissant, il a fini par s'en foutre complètement, il est tout même passé par la petite enfance, quand on voit encore son père comme un super-héros, et sa mère comme des bras réconfortants, bien que cette image s'effritait toujours aussi rapidement que le temps filait. 
Lieu de naissance : C'est dans une ville au sud-est de Kyûshû que voit le jour le jeune Nyû, plus exactement dans la ville de Miyazaki, mais n'a jamais réellement eu d'accroche là-bas, ayant déménagé à l'âge de deux ans, trop jeune pour avoir de quelconques souvenirs. 

Orientation sexuelle : Que se soient les douces formes d'un corps féminin qui passent sous ses doigts pâles et frêles, à la manière que la rosée du matin va se poser sur les fines pétales écarlate d'une rose, où les muscles saillants d'un corps masculin à la façon dont le vent vient frapper la cime d'un sakura pour lui faire pleurer une pluie de pétales rose, le garçon n'y voit aucune différence.
Statut civil :Le garçon est célibataire, n'ayant plus rien à perdre, il vogue de lit en lit, si tant est qu'il en trouve un avant de passer à l'acte, pourtant son cœur n'appartient qu'à un seul être, mais la dead line ne lui a pas donner le courage nécessaire pour l'avouer, noyant ses sentiments dans les soirées arrosées et peu fréquentable.  
Métier : De ses doigts habiles et de son esprit créatif, il en a fait son univers. Alors qu'en apprenant la fin du monde il aurait pu tout laisser tomber du jour au lendemain, claquant déjà ses économies au jour le jour, il souhaite encore pratiquer son art, alors que sa toile de tous les jours est la peau d'une tierce personne, tatouant les désires d'un inconnu, qui parfois lui laisse carte blanche. Mais ce n'est pas vraiment tout, à côté, il est photographe dans ses heures perdues, capturant les images de cette ultime année pour l'être humain, il emprisonne un petit morceau de temps qui finira toujours par lui échapper, alors que toutes les minutes sont déjà comptées. 
Groupe : la vie avant tout
feat : Mn Yoon Gi


Caractère & Physique :


Il est parfois compliqué de comprendre le jeune adulte qui du haut de son mètre soixante-quinze agit de façon aléatoire dans cette vie merdique qui lui a été offerte. Un petit teigneux, tel un chat qui montre les griffes, il peut cependant être aussi calme qu'un enfant endormi, dépendant du jour où vous le croisez, alors qu'il peu avoir la sagesse d'un adulte, autant que la connerie d'un jeune adolescent. Le blond ne mâche pas ses mots, ne se laisse pas marcher sur les pieds facilement. Beaucoup diront qu'il n'a aucune empathie, qu'il n'aime pas les gens, que c'est un solitaire, alors que c'est le premier à se joindre à une soirée ambiancé et à finir dans le lit de monsieur ou madame selon l'envie du moment. Il ne prend juste plus de pincettes, avance quitte à bousculer bon nombre de personne dans son passage, ne prenant plus le temps de faire des courbettes, alors qu'il a une forte part d’égoïsme en lui qu'il n'efface qu'en compagnie de vrai ami, qui se compte sur le doigt d'une main. Après tout, il n'y a d'avenir pour personne, alors, autant s'éclater à en crever. Des conneries, il en a fait, comme commencer la clope qui n'aura sans doute pas le temps de le tuer, il aura sûrement la victoire sur cette merde-là. Il a aussi usé de son art sur son corps, bien qu'il a laissé un de ses confrères s'en charger, couvrant sa peau blanchâtre de peinture multicolore, autant que ses cheveux ont vu passer de coloration avant de finir blond. Pourtant, c'est aussi un grand timide, alors qu'il n'a jusqu'à maintenant jamais avouer ses sentiments à la seule personne qui fait battre son cœur, trop de peur pour ça, peur de le perdre, peur qu'il se moque de lui, peur qu'ils perdent leur temps à se foutre en l'air. Si Nyû se fiche bien de cette fin prématurée, ayant pris ça pour une permission à faire ce qu'il lui chante pour profiter de la vie, il veut surtout profiter de cette année avec cette personne, sans perdre de temps, sans se perdre, sans risquer de le perdre, même si cela veut dire qu'il passe éventuellement à côté d'une relation dont il pourrait regretter si ses sentiments étaient partagés. Les yeux noisettes du garçon se posent sur le monde avec curiosité, souvent un appareil photo à la main, ou autour du cou, comme dernier souvenir de ce qu'il voit, alors que parfois, c'est avec flemmardise qu'il observe le paysage, les gens et qu'il n'a aucune motivation autre que dormir, et gare à celui qui le dérange dans son état végétatif. Pourtant, quand on le connaît, c'est un être plutôt sympathique, qui protège ses proches, veille sur eux sans le montrer vraiment. 

Histoire :


Alors que partout, dans le monde, les enfants se précipitaient sous leur joli sapin préparé en début de mois aux côtés de leurs parents attendris pour y découvrir les nombreux cadeaux laissaient par les adultes à la place d'un père noël imaginaire, la famille Yuzawa elle avait un tout autre cadeau que quelques jouets achetés en magasin. Un cadeau empoisonné pour eux, même s'ils avaient eu neuf mois pour s'y préparer, le fardeau à porter quand on se rend compte trop tard qu'on abrite en son sein un petit être qui n'avait rien demandé. Alors, ils l'avaient gardé cet enfant de noël, cet enfant de l'hiver qui n'appuyait que l'abrutissement de personne trop jeune, trop con dans un mariage foireux, dans une blague merdeuse de jeunes adultes bourrés qui s'étaient mariés à la fin d'une soirée arrosé, alors qu'ils se connaissaient à peine, mais leurs familles respectives leur avaient fait respecter leur union, même s'ils n'étaient pas les plus heureux de cette union non plus, seulement, chez eux, on ne divorce pas. Un tableau pas très rose pour le garçon qui ne prédisait pas un avenir de tout reps pour le gosse qui ne comprenait rien encore, heureusement pour lui. 

Deux années à vivre à Miyazaki, au côté de parents qui ne cessent de se braillaient dessus chaque jours, d'une grand-mère maternelle qui s'occupait de lui, puisque les jeunes ne prenait pas vraiment le temps pour ça, ne prenant l'enfant que quand celui-ci reste sage, n'ayant besoin de rien, bien que souvent effrayé par un cris soudain de l'un ou l'autre pour une énième dispute, encore et toujours. Qu'est-ce qui les calmerait de toute façon, alors qu'il n'y a jamais eu de réel amour entre eux, ni même une quelconques amitiés, juste deux inconnus ayant foiré une soirée. Nyûshu ne se souvient pas de tout ça, encore trop jeune pour avoir des souvenirs permanent. Il sait juste qu'il ne se souvient plus du visage de sa mère, qu'il ne se rappelle pas l'avoir vu après leur déménagement à Fukui au côté de son père. Longtemps, son ascendant masculin lui a dit qu'ils s'étaient simplement séparé.

Trois ans passent rapidement, alors que le jeune homme commence à aller sur les bancs de l'école, un peu solitaire, alors qu'il a pris l'habitude d'être seul dans sa chambre, comprenant peu ce nouvel univers devant lui. Pourtant, il se fait un ou deux amis, mais les années passent, et il ne se lie pas vraiment d'amitié, observant plutôt ce père qu'il voudrait voir comme le héros de sa vie, comme tout les petits garçons de sa classe qui s'émerveille en parlant de leur famille, mais n'arrive qu'à voir un adulte lasser de sa vie, qui prête guère attention à la petite chose devant lui qui réclame de l'attention, bien qu'ils passent quand même quelques moments entre père et fils, et jusqu'à un certains moment, il chérissait ses moments rare, avant de les détester. 

Finalement, ils atterrissent à Ôsaka, chez ses grand-parents paternel qui avaient accepté de loger le père et le fils, dans un échange de bon procédé, vu qu'ils se faisaient plus tout jeune, c'était bien pratique d'avoir un peu d'aide, même si le jeune garçon lui, se retrouve perdu dans cette grande ville, sans aucun ami. Il observe le monde, alors que déjà, il joue avec un appareil photo jetable, prémisse d'une passion flamboyante dans l'avenir. C'est aussi l'occasion d'entré dans une nouvelle école, prenant encore difficilement ses marques, alors qu'au cours de l'année, il finit par rencontrer un jeune garçon au doux nom de Yu Hae, garçon qu'il appréciera emmerder avec tout l'amour du monde, alors que s'installe un drôle de jeu entre eux, entre le « qui aime bien châtie bien » et le « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis », bien que rapidement, un instinct de protection apparaît, s'étant auto désignée à être le seul à enquiquiner son nouvel ami, sinon, il irait lui-même mettre les points sur les i, sans forcément que le concerné ne le sache. 

C'est à l'âge de douze ans que la dernière désillusions sur son père tombe, alors qu'il apprend une terrible nouvelle, quand les policiers débarquent un soir du d'hiver dans la maison familial pour passer les menottes à son pères devant le jeune adolescent et les grand-parents abasourdi, alors que son ascendant est accusé du meurtre de sa femme dix ans plus tôt. Et le gamin il comprend maintenant pourquoi il ne voyait plus sa mère, pourquoi ils avaient déménagé si loin si rapidement, sans revoir la famille maternelle. Et quand il repense à toutes ses années à vivre avec un meurtrier, ça le rend malade, à s'en faire vomir les tripes, à en perdre l'appétit, à réfléchir longtemps en vain, ça le rend frêle comme un oiseau. Jusqu'à qu'il finisse par en parler à son ami d'enfance quelques mois plus tard, le délivrant un peu de ses idées noires, alors que son ami reste pour le soutenir, effaçant bien vite ce triste passage, pour continuer ça vie sous la garde de ses grands-parents qu'il adore malgré tout, et toujours en cherchant des noises au jeune Yu Hae, même si c'est au final, qu'une façon d'attirer l'attention une nouvelle fois.

Le garçon finit bien vite ses études, pas friand de continuer sur une voie trop longue, déjà fatigué de l'école, préférant monter sa boutique de tatouage rapidement, avec un atelier de photographie en arrière-boutique, bien qu'il ne manque pas de faire le con, petit connard dans l'âme, qui s'accentue quand on leur annonce la fin du monde, alors que le faux blond décide alors de s'éclater pour profiter de la vie, au diable les convenances ! Tant que ses quelques amis proches sont à ses côtés, il se fout de tout, valsant avec la mort elle-même, voulant peut être gagné une compétition qu'il a pourtant déjà perdu… 

Pour remplir les listes :


Code:
MIN YOONGI <span class="pris">▬</span> Nyûshû Yuzawa
Revenir en haut Aller en bas
Chisei Nakamura
Messages : 39
Inscrit le : 28/10/2018
Crédits : avatar: suture
gifs: onetouchy.blogspot. , byul's
Célébrité : Moonbyul ~ Mamamoo
Multi-comptes : I'm unique baby

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Osaka, Japon
« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Lun 12 Nov - 23:47 - #

Sugaaaa Coeur
Bienvenue parmi nous !

_________________
Because this city is so dizzy, I can only look at you
Revenir en haut Aller en bas
Nyûshû Yuzawa
Messages : 19
Inscrit le : 12/11/2018
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Lun 12 Nov - 23:50 - #

merci :3 Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Chisei Nakamura
Messages : 39
Inscrit le : 28/10/2018
Crédits : avatar: suture
gifs: onetouchy.blogspot. , byul's
Célébrité : Moonbyul ~ Mamamoo
Multi-comptes : I'm unique baby

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Osaka, Japon
« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Lun 12 Nov - 23:58 - #

Je veux un lien Copain et t'as pas le choix ! #bim Caché

_________________
Because this city is so dizzy, I can only look at you
Revenir en haut Aller en bas
Nyûshû Yuzawa
Messages : 19
Inscrit le : 12/11/2018
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Mar 13 Nov - 0:07 - #

oh et bien je te réserve une place au chaud :3
Revenir en haut Aller en bas
Dan Baxter
Messages : 129
Inscrit le : 11/10/2018
Crédits : Kane (ava)
Célébrité : Dylan Minnette
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : l'université de washington dans une chambre étudiante
« normal is overrated »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Mar 13 Nov - 8:51 - #

Bienvenue parmi nous et à très vite en jeu ~ :3

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Nyûshû Yuzawa
Messages : 19
Inscrit le : 12/11/2018
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Mar 13 Nov - 9:08 - #

merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Morales
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Tag, Pixie Dust, Angie & Chevalisse pour les avatars
Célébrité : Mariano Di Vaio
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle
« puceau, encore et toujours... »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur http://la-boite-a-avatars.tumblr.com
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Mar 13 Nov - 21:32 - #

Bienvenue parmi nous Coucou

C'est chouette de voir des petits nouveaux côté Japon 02. J'aime beaucoup le caractère de Nyûshû (et ce prénom Laughing), j'ai hâte de le voir en jeu en tout cas ! Tout est nikel pour moi, je te valide donc et te rajoute ta couleur bleue !

J'espère que tu te plairas parmi nous ! Surtout n'hésite pas à le dire si jamais tu as des questions ou un souci quelconque =].

Bon jeu Canard

Félicitations \o/


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Grâce à la zone "demande de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer ! Mais tu peux aussi ouvrir un rp libre et voir qui te répondra Niark: Pour les fiches de suivi/liens de ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe alors n'hésite pas à aller lire tout ça =]

La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même, tu as le droit Coeur. Et si tu veux faire en sorte que le forum se fasse un peu mieux connaître, n'hésite pas à aller mettre un petit commentaire dans les sujets postés sur Bazzart et PRD !

N'hésite pas à contacter le staff - ou à poster en "zone invité" - si jamais tu as un souci ou une question. Amuse-toi bien avec ton petit personnage Nini

_________________

Sebastian Morales

américain d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation - grand sportif - toujours puceau à vingt-huit ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maslowski
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Mer 14 Nov - 21:33 - #

Mieux vaut tard que jamais alors bienvenue parmi nous ! Krkr J'espère que tu te plairas bien sur le forum ! Coeur

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser Empty
Re: Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Nyûshû Yuzawa ~I'm a looser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is the end :: Hors jeu : pour bien démarrer :: Les papiers d'identité :: Les papiers valides-
Sauter vers: