Partagez | 
 

 10-16. - Ft. Juliet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
10-16. - Ft. Juliet.
Mar 30 Oct - 23:28 - #

10-16
Le soleil commençait à disparaître à l'horizon de Seattle. Les mains sur le volant et les yeux rivés sur la route ainsi que les rues de sa ville, Eden poursuivait sa patrouille dans Seattle. La journée était loin d'être terminée mais la jeune femme n'était pas vraiment inquiète pour la suite puisqu'il n'y avait eut aucun incident jusqu'à présent. Mais.. Voilà qu'elle pensait à sa fin de service beaucoup trop vite. La centrale qui s'égosilla dans la radio manqua de faire sursauter Eden au volant.

- TV Yankee, nous avons reçu un appel pour un 10-16. Ce sont les voisins qui nous ont prévenu, apparemment c'est assez régulier mais là, ça semble être plus violent que d'habitude. Je vous ai envoyé l'adresse sur votre terminal de bord.
- 10-4, je me rend sur place !

Un 10-16, ce n'était pas le genre d'intervention sur lesquelles Eden avait l'habitude de se rendre. Et, comme tout ses collègues, c'était des interventions qu'elle redoutait. On ne savait jamais vraiment ce que l'on allait trouver derrière la porte sur un 10-16. Drame ou malentendu, absolument tout pouvait arriver.
Au bout de quelques minutes, la voiture arriva au niveau du pavillon qui avait été indiqué par la centrale. Eden gara la voiture et ses prunelles chocolats observèrent durant quelques secondes le pavillon, tout semblait paisible et calme. Ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle sortait de la voiture. Arme et menottes à la ceinture, la jeune femme arriva enfin au niveau de la porte. Elle prit une grande inspiration avant d'appuyer sur la sonnette. A peine eut-elle appuyé sur le bouton qu'Eden posa une main sur la crosse de son taser qui se trouvait dans un étui qu'elle portait à la cuisse gauche.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Mer 31 Oct - 0:47 - #

10-16.
Je fermais les yeux le plus fort que je pouvais. Je n’arrivais pas à croire que ça recommençait, même si finalement ça ne s’était jamais terminé. Cependant, ces derniers temps il s’était calmé. J’étais rentrée du travail comme d’habitude, et je comptais me faire toute petite, comme d’habitude. Mais j’avais eu le malheur de renverser une de ses bouteilles en sortant de quoi faire le dîner. Alors il avait commencé à me hurler dessus, me disant que j’étais une incapable, que je ne faisais jamais attention à ce que je faisais. Et le premier coup arriva, puis le second. J’aurais encore des bleus, j’espérais seulement qu’ils ne seraient pas trop visibles. Alors que je voulais retourner dans la cuisine pour échapper à son emprise, il m’attrapa les poignets et m’attira à lui avec violence, son haleine alcoolisée trop proche de mon visage. J’essayais de me débattre, mais il avait plus de force que moi. Il me poussa alors, et je me cognais contre le plan de travail, m’ouvrant certainement l’arcade mais je ne sentis pas la douleur. Tout mon corps était en train de souffrir, alors ça n’en rajouterai qu’un peu plus. Les larmes coulaient sur mon visage, je ne pouvais pas les arrêter. Je voulais juste que ça s’arrête, je ne voulais plus jamais ressentir de douleur. Je priais de toute mes forces pour qu’il abandonne et retourne à ses occupations. Soudain, la sonnette de la maison retentit et je me figeais. Je devais rêver. J’avais l’impression que, pour une fois, j’avais été écoutée. Il s’arrêta enfin et m’ordonna d’aller ouvrir.

Je me relevais difficilement, mon corps totalement endolori. Avant d’ouvrir la porte d’entrée, je m’arrêtais devant le miroir qui se trouvait dans l’entrée et essayais d’arranger mon allure du mieux que je pouvais. Mon arcade était ouverte et saignant abondamment, mais je trouverais bien une excuse pour l’interlocuteur qui se trouvait derrière la porte. J’ouvris doucement, m’attendant à trouver n’importe qui sauf Eden. Je n’arrivais pas à croire que c’était elle, alors je restais là, figée sur place. Je repris alors mes esprits, en sentant une goutte de sang ruisseler le long de ma mâchoire. “Bonsoir Eden.” Disais-je d’une voix faible. Je savais qu’il écoutait ce que je disais, alors j’essayais de ne rien dire de travers. “Je… Je me suis blessée bêtement en chutant dans la cuisine, alors je ne peux pas vraiment pas vous recevoir, désolée.” Je ne supportais pas de la laisser me voir dans cet état de faiblesse, mais je devais admettre que j’avais besoin d’aide. Je ne savais juste pas comment lui faire comprendre.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Mer 31 Oct - 21:53 - #

10-16
La porte mit quelques temps à s'ouvrir, Eden ne compta pas vraiment mais elle eut l'impression d'attendre un moment quand même. Elle avait tendu l'oreille en attendait et à part une voix masculine, elle n'avait rien entendu de particulier. Lorsque la porte s'ouvrit, Eden resta silencieuse de longues secondes. De longues secondes durant lesquelles tout défila dans sa tête. Ses prunelles chocolats se posèrent dans un premier temps sur le visage de Juliet, elle voulut esquisser un sourire mais le sourire se figea en un rictus lorsqu'elle remarqua le sang qui coulait le long de la mâchoire de Juliet. La brune salua d'une voix éteinte la policière avant de s'excuser de ne pas la recevoir. Eden ne répondit pas tout de suite, elle s'empressa de jeter un coup d'oeil derrière Juliet pour voir qui se trouvait dans la maison. Qu'est-ce qu'il se passait dans cette maison ? Qu'est-ce qui avait causé ce saignement à l'arcade ? La brune avait beau affirmer qu'elle était tombé dans la cuisine mais Eden n'y croyait pas une seconde. Elle lâcha alors la crosse de son taser pour diriger sa main valide vers la crosse du Glock. Le regard d'Eden se reposa sur le visage de Juliet qu'elle entreprit d'observer plus en détails. Elle semblait avoir plusieurs contusions sur le visage, la blessure ne se limitait pas qu'à l'arcade.

- J.. Juliet, tout va bien ? On a reçu un appel des voisins.

Eden eut un petit raté lorsqu'elle prit la parole. La situation avait le don de la destabiliser et elle gardait sa main bien ancré sur son arme, prête à la sortir de son étui. Que s'était-il passé dans cette maison ? D'après l'appel au 911, ce n'était pas la première fois que les voisins appelaient concernant les bruits suspects venant de cette maison. Ils entendaient régulièrement de la vaisselle se briser ou une voix masculine élever le ton. Eden essaya une nouvelle fois de regarder derrière Juliet si elle pouvait apercevoir du monde mais rien. Elle reporta alors son attention sur Juliet, son regard se radoucissait à chaque fois qu'elle posait ses prunelles sur la brune.

- Je peux entrer ?
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Jeu 1 Nov - 17:50 - #

10-16.
Après m’être confondue en excuses envers Eden, je pris quelques secondes pour l’observer. J’avais oublié à quel point son uniforme lui allait bien. Je remarquais qu’elle avait la main agrippée au taser qu’elle portait à la taille avant de la voir la diriger vers la crosse de son arme de service. Elle me demanda si tout allait bien, m’informant que les voisins avaient téléphoné aux forces de l’ordre. Encore totalement sonnée, je n’eus pas le réflexe de lui répondre directement, laissant un silence régner entre nous pendant de longues minutes. Je la vis essayer de regarder par dessus mon épaule, certainement pour voir si j’étais seule, mais elle ne risquait pas de le voir, il était bien planqué dans son fauteuil. Je ne voulais pas faire durer l’entrevue, ayant peur qu’il s’énerve à nouveau mais alors que j’allais lui demander de s’en aller, elle me demanda si elle pouvait entrer. Bien sûr, si je refusais, je me doutais qu’elle n’allait pas insister. Hésitante, je lui dit alors “Je… Je ne sais pas si c’est une bonne idée…” Je baissais les yeux, honteuse de mon attitude. Au travail ou devant elle, je faisais de mon mieux pour ne rien laisser paraître, mais là, j’avais juste honte de moi.

Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais là avec elle, mais ça devait être trop pour Chuck, puisque je le sentis dans mon dos. Sa voix forte et rocailleuse raisonna derrière moi quand il me dit “Magne toi, tu dois encore préparer la bouffe.” J’espérais du fond du coeur qu’Eden ne l’avait pas entendu. Malgré moi j’étouffais un sanglot, je me sentais misérable. N’ayant pas confiance en ma voix, je ne pu qu’hocher de la tête de manière affirmative. Je la regardais dans les yeux, je me doutais qu’elle devait se poser un tas de questions, mais je n’avais pas la force d’y répondre. Personne ne savait et je ne voulais pas qu’elle se rende compte que j’étais tout sauf une personne courageuse. Visiblement mon manque de réponse ne plu pas à Chuck pas puisqu’il ferma de force la porte d’entrée, ne me laissant pas le temps de dire quoi que ce soit à Eden. Paniquée et effrayée, je me mis en boule à terre, attendant que le premier coup d’une longue série s’abatte sur moi. Je ne sentis rien, alors je levais les yeux, et la vision qui s’offrait à moi me paraissait irréelle et pourtant, je ne rêvais pas.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Jeu 1 Nov - 20:31 - #

10-16
Après sa question, Eden voit bien que Juliet ne l'entend pas vraiment. La brune reste impassible, le regard un peu dans le vide et l'air toujours aussi nerveux. Elle ne répond pas durant de longues minutes qu'Eden passe à l'observer sous tout les angles. Son visage ne semble pas être le seul touché. Eden fronce toujours autant les sourcils lorsqu'au bout de quelques minutes, Juliet reprend la parole. Elle explique que ce n'est pas une bonne idée. Pourtant, tout laisse supposer qu'elle est seule dans cette maison mais, comme pour donner tord aux suppositions d'Eden, une voix masculine et rocailleuse se fait entendre. Eden met un certain temps à analyser ce qu'à dit la voix tellement la situation lui semble surréaliste. La rouquine resta silencieuse lorsqu'elle croisa le regard de Juliet, un regard plein de terreur et des yeux qui s'emplissaient de larmes. Au moment où Eden voulut reprendre la parole, une main apparut au coin de la porte pour la refermer à la volée mais la ranger d'Eden va immédiatement se loger dans l'encadrement de la porte pour empêcher la porte de se fermer plus.
Il ne faut que quelques secondes à Eden pour comprendre ce qu'il s'était réellement passé. Cette voix masculine, cette main qui essaye de refermer la porte, c'est le mari de Juliet. Cette même main est sûrement la cause des blessures de Juliet. Qui pourrait vouloir lever la main sur une personne aussi pure que Juliet ? Qui pourrait bien vouloir lui faire du mal ? La porte est entrouverte et Eden la pousse brusquement avec sa main libre. Elle a toujours son autre main posée sur la crosse de son arme mais la scène qu'elle voit lui glace le sang et la fait lâcher la crosse. Juliet est recroquevillée sur elle même, les mains sur la tête tandis qu'un homme assez massif ce tiens au-dessus d'elle, la main en l'air.

- Espèce de connard..

Les mots échappent à Eden, c'est la colère qui parle. La jeune femme se jette alors sur l'homme, ses gestes sont rapides et sûrs. Eden sait maîtriser quelqu'un de plus grand et plus massif qu'elle. C'est simple, elle a appris tout ça à l'école de Police d'autant plus que l'homme est clairement alcoolisé. Un violent coup de ranger derrière le genou suffit à faire flancher l'homme qui se retrouve à genoux. Eden sort immédiatement ses menottes de son porte-menotte mais au lieu de le menotter comme l'aurait voulut le protocole, elle se sert de ses menottes comme.. d'un poing américain. Le coup est violent, Eden envoie son poing en plein dans le visage de Chuck qui vacille et tombe sur le côté. L'homme crache du sang et le poing droit d'Eden se retrouve maculé de sang.

- Salope je vais te..

Il essaye de se relever en crachant une nouvelle fois du sang mais Eden lâche ses menottes pour venir donner un nouveau crochet du droit en plein figure à Chuck. La rousse ne parle même plus cette fois, elle se contente de serrer un peu plus les poings en surplombant Chuck. Elle ne lance même pas un regard en direction de Juliet, en réalité Eden n'a plus trop conscience de ce qui l'entoure. La colère l'a complètement envahit et elle ne pense qu'à une seule chose : Empêcher cette ordure de faire du mal à Juliet. Elle veut protéger Juliet, elle ne veut plus jamais la voir dans cet état. Plus jamais. Eden se baisse alors pour reprendre ses menottes, elle les remet autour de son poing pour en refaire un poing américain puis elle lève le poing, prête à asséner un nouveau coup à Chuck.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 13:16 - #

10-16.
Eden avait réussi à empêcher la porte de se refermer de je-ne-sais quelle manière puisque je n’avais rien vu. A vrai dire, je m’en fichais, ce qui était en train de se passer devant mes yeux me laissa sans voix. Après avoir insulté Chuck, Eden s’était jetée sur lui. Je m’attendais à ce qu’elle le maîtrise pour l’emmener, mais ses intentions étaient toutes autres. Elle avait sorti ses menottes et s’en était servi comme poing américain. J’étais effarée, mais pas terrifiée. Je ne me doutais pas qu’une telle rage pouvait émaner d’une personne aussi gentille qu'elle. Alors que Chuck était en train de cracher du sang à cause des multiples coups qu’Eden lui avait prodigué, je vis la rousse se saisir à nouveau de ses menottes, certainement pour lui faire subir le même sort que tout à l’heure. C’est là que je repris mes esprits, alors que son poing allait s’abattre sur celui que je ne reconnaissais plus.

Je me levais d’un bond en hurlant “Eden, stop !” Mais je ne savais pas si elle était capable d’entendre quoi que ce soit d’autre que la rage qui grondait en elle. Alors, sans réfléchir, je collais mon corps contre son dos, entourant mes bras autour de sa taille, tentant vainement d’attraper ses mains pour l’empêcher de continuer. “Eden, s’il te… Vous plaît.” Je ne savais pas pourquoi le tutoiement était venu naturellement mais je me rattrapais à la dernière minute. “En faisant ça, vous avez exactement le même comportement que lui…” Je ne pouvais nier qu'il méritait ce traitement, ce n'était même pas un pour cent de ce que j'avais subis durant des années. Je collais mon front douloureux contre son dos, avant de finir dans un soupir. “Il a eu son compte je crois.” Je n’arrivais pas à croire qu’elle était là, qu’elle avait eu l’audace de se mettre en lui et moi, et qu’elle m’avait sauvée de ces poings destructeurs. Je ne saurais jamais comment la remercier. J'espérais seulement qu'elle n'ai pas de problèmes à cause de son intervention, je ne savais pas comment fonctionnait le système judiciaire à vrai dire, mais je m'en voudrais qu'elle en ai à cause de moi.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 15:16 - #

10-16
Le poing d’Eden est en suspend durant une fraction de seconde. Fraction de seconde qui suffit à Juliet pour hurler à plein poumons, Eden l’entend brièvement. Elle l’entend de loin, c’est comme si Juliet se trouvait très loin d’elle. La rousse continue de surplomber Chuck qui crache du sang et semble avoir du mal à se relever. La jeune femme voudrait le frapper une nouvelle fois, elle veut lui faire regretter tout ce qu’il a sûrement fait endurer à Juliet. Elle resserre son étreinte sur les menottes pour frapper mais, soudain, la rousse sent quelque chose qui vient lui enlasser la taille. Une tête se pose contre son dos et, cette fois-ci, elle entend distinctement Juliet lui demander de s’arrêter.
Les prunelles chocolats d’Eden se détachent de Chuck pour venir observer ses poings ensanglantés. La rousse déglutit avant de laisser tomber ses menottes au sol. Chuck pousse un soupire de soulagement mais reste au sol, l’homme semble avoir eut son compte. Eden vient alors poser une main tremblante sur le bras de Juliet qui l’entoure à la taille. La rousse a la nausée, elle retient un haut le coeur et garde sa main posé sur le bras de Juliet qu’elle serre légèrement comme pour lui faire comprendre qu’elle l’a bien entendu. La policière attrape alors sa radio et commence à parler du voix tremblante.

- Central, je suis toujours sur le 10-16. Demande de renfort pour ramener l’individu au poste.
- TV Yankee, c’est bien reçu. Un véhicule est en route. Terminé.

Eden lâche alors le bras de Juliet pour retirer sa veste. Elle se tourne vers la brune pour venir déposer le manteau sur les épaules de Juliet. Ses prunelles chocolats mettent quelques secondes avant d’oser venir se poser sur le visage de la jeune femme. Elle s’accroupit alors pour ramasser ses menottes et venir menotter Chuck, toujours au sol. Une sirène se fait entendre au loin, Eden se redresse et s’approche de Juliet.

- Je vais aller te mettre dans la voiture, tu es d’accord ?
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 21:30 - #

10-16.
J’entendis plus que je ne vis Eden déglutir avant d’entendre le bruit métallique des menottes toucher le sol. Elle les avait lâchées et avait posé une main sur mon bras avant de le serrer un peu, certainement pour me faire comprendre qu’elle m’avait entendue. Un soupir de soulagement sortit de ma bouche tandis qu’elle appelait des renforts pour emmener Chuck. Un 10-16 ? C’est comme ça qu’on appelait les personnes victimes de violences conjugales ? Je n’eus pas le temps de lui demander quoi que ce soit qu’elle se détacha de moi. Elle quitta son manteau avant de le poser délicatement sur mes épaules. Je ne pu que lui murmurer un simple merci avant de m’enrouler dans la chaleur du vêtement, inspirant profondément pour que l’odeur de la rousse couvre celle du sang. Cette odeur âcre, j’avais l’habitude de la sentir et pourtant je ne m’y faisais pas.

Eden s’accroupit alors pour enfin menotter Chuck alors que les sirènes hurlaoent au loin. La policière s’approcha de moi pour me dire qu’elle allait m’emmener à la voiture. Quelle voiture ? Pour aller où ? Soudain, la panique s’empara de moi et je ne pu empêcher les larmes de monter. Toute la pression redescendait d’un seul coup et je ne pouvais pas m’arrêter. Alors, sans réfléchir, je fondis sur Eden et me réfugiais dans ses bras. Ces bras forts qui m’avaient sortie de ce cauchemar. Je m’aggripais désespérément à sa chemise, comme à une bouée de sauvetage. “Il va se passer quoi maintenant ?” Je réussissais à dire dans un sanglot. Je me repris, me rendant compte de la position intime dans laquelle je nous avait mises. “Pardon…” Articulais-je en m’éloignant de quelques pas. En baissant le regard, je vis l'état ensanglanté de ses mains, alors je les pris entre les miennes avant de dire. “Oh non, regarde tes mains...” Je m'en voulais, parce qu'elles étaient abîmées à cause de moi. Repensant à sa question, je lui répondis doucement. “Je suis d’accord, mais… Tu peux rester avec moi ?” Je ne voulais pas qu’elle me laisse. Je ne voulais pas me retrouver seule avec mes démons. Je voulais qu’elle soit près de moi, parce que pour une raison qui m'était inconnue, lorsqu’elle était dans les parages, je me sentais en paix.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 21:58 - #

10-16
Eden n'osait pas trop toucher Juliet avec ses mains pleines de sang. Elle ne voulait pas faire peur à la brune, elle n'avait pas envie de lui mettre encore plus de sang sur le visage ou même sur ses vêtements. La rousse se tenait alors à une distance correcte de son interlocutrice mais ce fut Juliet qui franchit les quelques mètres qui les séparaient. Elle vint enlacer Eden qui leva les mains avant de s'empourprer. Elle n'avait pas trop l'habitude d'avoir des contacts directe comme ça mais, avec Juliet, ça ne la dérangeait pas. Eden se détendit et au moment où elle allait enlacer Juliet à son tour, la brune se détacha d'elle en s'excusant. Eden fronça les sourcils.

- On va commencer par emmener monsieur ailleurs, au poste. Ensuite.. Ensuite on avisera.

Eden tourna la tête pour lancer un regard à Chuck qui baignait dans un mélange de sang et de crachat. Elle l'observa de longues secondes. Elle allait avoir des problèmes avec cette histoire, c'était certain. Eden avait perdue le contrôle, elle avait laissé la colère parlé et elle avait très clairement défiguré un mec à coup de menottes. Pas très pro cette histoire, la presse risquait de s'emparer de l'affaire et la hiérarchie n'allait pas être joyeuse à cette idée. Ce n'était pas le moment d'y penser. Non, elle devait penser à protéger Juliet pour l'instant. Eden déglutit une nouvelle fois, elle avait toujours autant la nausée mais elle tourna la tête vers Juliet en affichant un léger sourire lorsque cette derrière souligna l'état de ses mains et qu'elle les attrapa.

- Ne t'en fais pas pour ça. On va te mettre à l'abris, je reste avec toi.

En parlant, Eden avait fait s'échapper une de ses main de l'étreinte de Juliet pour venir replacer une mèche de cheveux rebelle derrière l'oreille de la brune. Eden lui adressa un nouveau sourire, un sourire qui se voulait rassurant. Elle allait la protéger, oui. Jamais elle ne laisserait ce connard de Chuck approcher à nouveau Juliet. Jamais.

- Eden ?

La rousse sursauta en entendant la voix masculine. Elle s'écarta alors subitement de Juliet pour relever ses prunelles chocolats en direction de la porte. Un autre officier se tenait dans l'encadrement de la porte. Son regard faisait les allers-retours en Chuck, Eden et Juliet. L'homme fronça les sourcils en fixant Chuck puis ses yeux vinrent se poser sur les mains d'Eden. Il fit une petite moue avant d'agiter la main en direction de la sortie de la maison.

- Eden, je te laisse t'occuper de Madame. Prends le reste de la soirée. On verra tout ça demain.

La jeune femme hocha péniblement la tête. Ryan, c'était son nom, avait plus ou moins compris ce qu'il s'était passé. Eden posa une main sur l'épaule de Juliet en affichant un nouveau sourire. Elle lui indiqua la sortie.

- Passe devant, je suis juste derrière toi.. La voiture est garée devant la maison.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 22:44 - #

10-16.
Eden m’informa qu’ils allaient envoyer Chuck au poste de Police. Je me demandais tout de même ce qu’il allait lui arriver. Malgré tout, je m’inquiétais pour lui. Il faisait partie de ma vie depuis tellement de temps, et je ne pouvais nier mon attachement envers lui mais… Aujourd’hui était la fois de trop. Il fallait que je mette un terme à tout ça. Je n’avais juste pas le courage nécessaire pour le faire. Pas maintenant. Elle m’assura ensuite qu’elle allait me mettre à l’abri et rester avec moi. Un petit soupir de soulagement m’échappa, rassurée de ne pas me retrouver seule. Elle prit ensuite le temps de replacer une mèche derrière mon oreille et j’eu l’impression que le temps s’était arrêté. On était là, dans notre bulle, comme au bar l’autre soir. Mais toutes les bonnes choses avaient une fin, et la bulle éclata lorsqu’un collègue d’Eden fit son apparition, lui intimant de s’occuper de moi. Eden posa une main sur mon épaule et m’invita à rejoindre ce que je supposais être sa voiture de patrouille.

Je m’installais sur le siège passager et me retrouvais dans un silence de mort. La seule chose que je pouvais distinguer était la lumière des gyrophares, ainsi que les agents qui s’occupaient d’emmener Chuck. Je fis rapidement rejointe par Eden, et je ne sus quoi dire sur le moment. Je frottais mes mains sur mes cuisses, nerveuse, réfléchissant à la situation. Puis tout en fixant un point invisible devant moi, je pris la parole, presque dans un murmure. “Merci. D’être intervenue.” Je me tournais vers elle mais n’osant pas affronter son regard, je baissais les yeux en reprenant la parole. “J’espère juste que ça ne te causera pas trop de problèmes…” Je me souvins alors de l’état dans lequel je devais être, puis du fait que je ne savais pas où j’allais passer la nuit. Je n’avais pas envie de retourner dans ma maison. Tout me ferait penser à lui. Alors, timidement, je me permis de lui dire. “Je ne sais pas où dormir cette nuit… Là bas, c’est un cauchemar… Et je… J’aimerais au moins soigner ma blessure à l’arcade… Toi aussi tu devrais soigner tes mains, elles sont dans un sale état malgré ce que tu peux dire.” J’avais honte de l’image que je devais lui renvoyer. Une pauvre fille qui se laisse frapper par son compagnon sans agir. Il avait raison après tout, je n’étais qu’une incapable.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 2 Nov - 23:18 - #

10-16
Au moment de passer l'encadrement de la porte, Eden lança un dernier regard à son collègue qui hocha négativement la tête en l'observant. Visiblement, il désapprouvait ce qu'il venait de se passer mais Eden s'en fichait. Tout ce qui comptait, c'était que Chuck n'était pas prêt de recommencer ce qu'il avait fait. Eden ne permettrait pas que ça recommence de toute façon.
Juliet était déjà installée dans la voiture lorsque Eden s'installa derrière le volant. La rousse posa ses mains sur le volant tandis qu'elle regardait droit devant. Ses mains serrèrent le volant lorsque Juliet évoqua les problèmes qu'Eden pouvait avoir avec toute cette histoire. La jeune femme esquissa un léger sourire, elle garda cependant ses mains sur le volant et ses yeux étaient toujours rivés sur la route qui s'étendait devant elle.

- Ne t'en fais pas. Ca va aller. Ca va aller.

Eden n'osait même pas lancer un regard à Juliet. Elle n'était pas certaine que tout irait bien, en réalité, elle n'en savait rien du tout. Tout ce qu'elle savait, c'était que les choses allaient bien se passer pour ce soir. La rousse avait toujours autant la nausée et elle ouvrit un peu la fenêtre de sa portière pour respirer l'air frais. Eden prit une grande inspiration avant de se décider à démarrer la voiture. Elle commença s'engager sur la route. La voiture avançait doucement mais les prunelles chocolats d'Eden étaient toujours rivées sur la route.

- Je.. On va aller chez moi. Enfin.. Si tu es d'accord évidemment. Je pourrais te soigner là-bas, j'ai tout ce qu'il faut et puis.. Tu pourras réfléchir tranquillement là-bas, on sera au calme.

Eden ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée d'emmener Juliet chez elle mais c'était le seul endroit où elle avait l'impression qu'elle pourrait mettre la brune à l'abris. La voiture prit donc la direction de l'Est de Seattle pour aller vers la maison d'Eden.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Sam 3 Nov - 13:14 - #

10-16.
Eden tentait de me rassurer en me disant que tout irait bien, mais je me doutais qu’elle disait ça tout simplement pour que je ne me préoccupe pas de ça pour le moment. Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter pour son sort. Elle allait devoir expliquer pourquoi elle était intervenue, peut-être serait-elle suspendue à cause de son comportement… Une vague de culpabilité s’insinua en moi, alors je me mordis la lèvre. Je faisais souvent ça, lorsque j’étais stressée ou nerveuse. Au bout de quelques minutes elle démarra la voiture et avança doucement, tentant de s’extraire de ce regroupement de véhicules. Tout en fixant la route, elle me proposa de venir chez elle. Pour me reposer et me soigner. Je ne savais pas si c’était la chose la plus raisonnable à faire, mais c’était tout ce que j’avais sous la main pour l’instant. Alors je lui répondis. “Je suis d’accord, seulement si ça ne te dérange pas.” Si elle avait proposé c’est que ça ne devait pas être le cas mais la situation me gênait quand même.

Le silence régnait dans l’habitacle, mais il n’était pas oppressant. J’en avais besoin pour mettre mes idées au clair. Au bout de plusieurs minutes de route, Eden gara sa voiture devant sa maison. Elle n’était pas imposante, mais elle avait l’air accueillant. J’inspirais profondément avant de sortir de la voiture, resserrant les pans du manteau de la rousse autour de moi. Les températures commençaient à diminuer en cette saison, et j’étais partie sans rien d’autre sur le dos. Je m’avançais jusqu’à la porte d’entrée, suivant Eden sans jamais m’éloigner d’elle. Je pris un instant pour la remercier, encore une fois. “Merci encore. Pour tout. Je sais que je ne fais que ça depuis tout à l’heure mais sans toi, je crois que je serais sur un lit d’hôpital…” Une fois dans l’entrée, l’évidence me frappait. Je me trouvais chez une femme que je connaissais à peine et qui venait de me sauver la vie. Alors, pour essayer de compenser toute l’attention qu’elle me portait, je lui dis. “Si je peux faire quoi que ce soit… Je n’aime pas me sentir inutile.” C’était vrai. J’avais toujours les mains occupées, je détestais rester à ne rien faire, alors j’espérais pouvoir au moins l’aider.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Sam 3 Nov - 13:35 - #

10-16
La voiture de patrouille se gara devant la petite maison d'Eden. La maison n'était pas très grande et elle était tout ce qu'il y a de plus basique. C'était une maison qu'Eden avait acheté il y a maintenant 3 ou 4 ans, elle ne savait plus. Elle avait mit toute ces économies dedans et elle était plutôt fière d'avoir réussit à accomplir une tele chose. Parce que oui, acheter une maison c'était vraiment un truc d'adulte. Le genre de trucs qu'Eden avait tendance à éviter avant. Le contacte fut coupé et, quelques secondes plus tard, les deux jeunes femmes se retrouvèrent dans l'entrée de la maison. Eden secoua négativement la tête.

- C'est normal. J'ai fais mon devoir et.. Et je ne pouvais pas supporter l'idée qu'il te refasse ça. Si tu peux bien faire une chose, c'est te reposer et me laisser m'occuper du reste.

Eden risqua un regard en direction de Juliet. Elle esquissa un léger sourire avant d'ouvrir la porte d'entrée. A peine la porte fut-elle ouverte qu'une boule de poils noire et blanche sauta dans les jambes de Juliet en jappant. Eden rigola légèrement avant d'ouvrir un peu plus la porte.

- Bernie, je te présente Juliet. Elle va rester avec nous un petit peu. Juliet, voici Bernie. Il adore rencontrer de nouvelles personnes.

Eden s'accroupit pour attraper le chiot et le porter dans ses bras. Dès que la rousse posa ses mains sur Bernie, il s'empressa d'essayer de lui lécher les mains ainsi que le visage. Bernie était une vrai boule de nerfs, surexcité par le retour de sa maîtresse. Eden fit signe à Juliet d'entrée dans la maison. Une fois dans la maison, Eden referma la porte derrière elle et alluma la lumière. La nuit était tombée et il commençait à faire sombre. Lorsque Eden alluma la lumière, un petit salon se dévoila. Rien de bien exceptionnel, juste un canapé, un fauteuil, une télé. Un peu plus loin, on pouvait discerner une cuisine ouverte sur une salle à manger qui se trouvait dans le prolongement du salon.

- Fais comme chez toi. Tu veux boire quelque chose de chaud ? Je vais aller chercher la boîte à pharmacie. J'ai des compresses et tout ce qu'il faut.

Eden avança et elle reposa Bernie sur le sol qui se mit à courir dans tout les sens dans le salon. La rousse disparut alors du champ de vision de Juliet pour aller chercher la boîte à pharmacie.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 4 Nov - 11:28 - #

10-16.
Quand Eden me répondit qu’elle ne faisait que son devoir, et qu’elle ne supportait pas que Chuck me fasse du mal, je sentis mes joues s’échauffer un peu. Je ne savais pas si c’était normal qu’elle soit aussi dévouée alors que j’étais une presque inconnue pour elle. En entrant dans la maison, une petite boule de poil fit son apparition entre mes jambes, me surprenant un peu. C’est là que je me rendis compte qu’il s’agissait de Bernie, le compagnon à quatre pattes d’Eden. Elle fit les présentations et le pris dans ses bras. Je me permis de lui faire une petite caresse en m'adressant à lui. “Enchantée Bernie, j'ai beaucoup entendu parler de toi”. Je ne pu que sourire en voyant cet amas d’énergie qui avait l’air adorable, sa présence me fit oublier un instant la soirée que je venais de passer. Je rigolais en le voyant lécher le visage de la rousse, amusée par leur complicité. J’aimais beaucoup les animaux, mais je n’avais définitivement pas le temps pour m’en occuper. Eden alluma la lumière et m’invita à faire comme chez moi, m’informant qu’elle allait récupérer le nécessaire pour me soigner. Elle disparu ensuite, me laissant seule avec mes démons. C’était bizarre de se rendre compte qu’elle arrivait à faire tout s’envoler lorsqu’elle était dans les parages.

Timide, je n’osais pas faire grand chose en l’attendant. Alors, doucement, je m’avançais dans la petite cuisine ouverte. Il y avait très peu d’effets personnels, simplement le minimum syndical. Elle m’avait proposé de boire quelque chose, alors dans l’optique de me préparer un thé je cherchais une tasse et de quoi faire bouillir de l’eau. En me rendant compte de ce que je faisais, la situation me frappa. J’agissais dans cette pièce comme si c’était normal et que ma vie n’était pas en train de dégénérer. Mais je me sentais juste… Bien. Prise d’un doute et ne sachant pas si elle avait du thé, étant une fervente buveuse de café, je me permis de lui demander en haussant un peu la voix pour qu’elle m’entende à travers la maison. “Eden, est-ce que tu as du thé ?”

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 4 Nov - 11:40 - #

10-16
La présence de Bernie arracha un sourire à Juliet ce qui rassura un peu Eden. Les animaux avaient comme ce pouvoir de rassurer les gens quand ils n'allaient pas bien et la rouquine avait pu vérifier les biens faits de Bernie sur elle plusieurs fois. Un animal, c'était vraiment une boule d'amour sur pattes.
Eden disparut quelques secondes, le temps d'aller dans la salle de bain pour récupérer la boîte à pharmacie. Lorsqu'elle revint, Juliet était entrain de chercher de quoi faire du thé. Eden déposa la boîte sur l’îlot central de la cuisine qui était composé d'un plan de travail et d'une plaque de cuisson.

- Le thé se trouve juste à côté de la machine à café, près de l'évier dans une boîte en métal.

Eden ouvrit la boîte à pharmacie qui était en métal. Elle commença à sortir de quoi désinfecter et nettoyer la plaie de Juliet. La jeune femme espérait vraiment qu'il n'y aurait pas besoin de points de sutures sinon, elles étaient bonnes pour ressortir et aller aux urgences. Le truc, c'est que les plaies au visage avaient tendance à beaucoup saigner donc il allait falloir nettoyer tout ça avant de savoir si des points étaient nécessaires. Eden s'avança vers l'évier et entreprit de se nettoyer les mains, toujours pleine de sang. L'eau dans l'évier devint rapidement rouge et, visiblement, Eden s'était ouvert le poing droit avec les menottes. Elle observa quelques secondes les petites plaies, sourcils froncés avant de se sécher les mains en se tournant vers Juliet.

- Je serais ton infirmière pour ce soir ! Assied toi, je vais m'occuper de ton arcade.

La rousse désigna une chaise à la table de la salle à manger. Elles seront beaucoup plus à l'aise pour faire ça en étant assise.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 4 Nov - 12:21 - #

10-16.
Je n’eus pas à attendre longtemps pour avoir une réponse. Eden revint avec tout un attirail d’infirmière et m’indiqua que le thé se trouvait à côté de la machine à café. Je ne mis pas longtemps avant de la repérer et choisir un sachet qui me plaisait. Je le mis alors dans la tasse et l’ensevelit d’une cascade d’eau chaude. Pendant ce temps là, la rousse était en train de préparer de quoi désinfecter ma plaie. Elle prit le temps de se laver les mains, toujours en sang et je ne pu qu’observer le liquide rougeâtre se mêler à l’eau. Ce n’était que des petites plaies, mais elle allait garder des traces de cette altercation, c’était certain. Ensuite, elle se tourna vers moi pour me dire qu’elle serait mon infirmière pour ce soir. Je souris, et me permis une petite réflexion. “Ca va, finalement je m’en sors pas trop mal…” Le sous-entendu n’était pas caché, et je me doutais que ça la gênerait. Je pris un instant pour jeter mon sachet de thé infusé et je m’assis sur une des chaises de la salle à manger, emmenant ma tasse avec moi.

Ce n’était pas la première fois que j’avais des blessures au visage, et j’avais toujours l’habitude de m’en occuper toute seule, refusant de me déplacer aux urgences. Il aurait fallu que je leur donne une explication sur mon état, ce dont j’aurais été incapable de faire. Eden était la première personne que j’autorisais à faire ça, et serait certainement la dernière. Alors quand elle commença à me soigner, je ne pu qu’admirer les traits fins de son visage et l’air concentré qu’elle avait. Elle faisait ça minutieusement, prenant soin de ne pas me faire mal, mais je pouvais clairement supporter plus que la douleur d’un désinfectant. Je ne bougeais pas pendant l’opération, amusée par la manière qu’elle avait d’être attentive. “Vous faites ça très bien docteur.” Me permis-je de lui dire. Je ne voulais pas la déconcentrer, mais j’essayais de détendre l’atmosphère du mieux que je pouvais, souhaitant oublier ce pourquoi j’étais là. Et la chercher devenait définitivement un de mes passes-temps favori.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 4 Nov - 13:13 - #

10-16
Juliet se sert une tasse de thé avant de se décider à aller s'installer sur une des chaise qu'avait désigné Eden. La rousse sourit à son tour face à la réaction de Juliet, cette fois-ci, elle ne rougit même pas alors qu'elle a bien compris le sous-entendu. Eden ne réagit cependant pas au sous-entendu, si elle n'a pas rougit, elle n'en reste pas moins un peu gênée. Elle ne sait jamais quoi répondre dans ce genre de situation, elle a toujours peur de mal comprendre les choses ou encore de pousser trop loin le jeu. Après tout, Juliet vient de voir son mari se faire embarquer, menottes aux poignets après qu'il l'ait battu et lui ait ouvert l'arcade. Lorsque Juliet est installée sur une chaise, Eden attrape une autre chaise pour pouvoir s'asseoir face à elle. Elle attrape un coton qu'elle imbibe de désinfectant avant de commencer à tamponner délicatement l'arcade de Juliet. Le coton commence à se teindre de sang, Eden est concentrée, sourcils froncés, ses prunelles chocolats sont rivées sur la plaie. Un sourire vient cependant détendre ses traits lorsque Juliet l'appelle "docteur".

- C'est parce que j'ai une bonne patiente ça. Ca faisait longtemps que j'avais fais ça mais je suppose que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.

Entre son jeune frère dont elle s'était pas mal occupé suite à des chutes de vélo et ses propres blessures qu'elle avait longtemps soigné elle-même, Eden était assez rodée à ce genre de choses. Mais ça faisait quand même un certain moment qu'elle n'avait pas eut besoin d'utiliser la boîte à pharmacie. Même si ça faisait un moment qu'elles avaient quitté la maison de Juliet, Eden n'arrivait toujours pas à se détendre. La tension se voyait toujours sur son visage, elle gardait les sourcils froncés et avait les épaules toujours aussi tendues. Heureusement, la nausée avait fini par passer mais elle ne se sentait pas bien. Eden avait laissé sa colère sortir et ça l'inquiétait. Et si elle redevenait celle qu'elle était avant ? Elle continuait de tamponner la plaie de Juliet mais l'esprit d'Eden était un peu ailleurs. Elle était inquiète, inquiète de tout, c'était dans sa nature.

- Je pense pas que tu aies besoin de points de sutures.

Eden déposa le coton ensanglanté sur la table puis elle attrapa un pansement assez grand pour couvrir la plaie. Elle retira les parties qui cachait la partie adhésive du pansement avant de venir poser ses mains au niveau de l'arcade de Juliet. Elle colla alors délicatement le pansement, ses doigts passèrent doucement, comme une caresse, sur les parties adhésive. Les prunelles chocolats d'Eden s'attardèrent encore quelques secondes sur le pansement avant qu'elle ne laisse retomber ses mains sur ses cuisses et qu'elle affiche un léger sourire.

- Et voilà, comme neuve.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Lun 5 Nov - 18:20 - #

10-16.
Eden me fit remarquer que c’est parce qu’elle avait une bonne patiente. Effectivement, je n’étais pas très compliquée et je pouvais m’adapter à pas mal de situations. Alors plutôt que de lui répondre, je restais silencieuse tout en souriant doucement. Je ne pouvais rien faire d’autre que de fixer le visage d’Eden. Elle avait l’air tendu. Ses sourcils n’étaient pas froncés que de concentration, et je pouvais distinguer que son corps était aussi raide que la corde d’un arc bandé. Elle m’informa que je n’aurais pas besoin de points de suture, ce qui me rassura un peu. Je n’aurais pas voulu me déplacer à l’hôpital. Je la vis ensuite déposer le coton imbibé de sang sur la table et se saisir d’un pansement qu’elle prit soin de coller sur mon arcade. Je sentis ses doigts rester un petit instant au niveau des parties adhésives, dans une caresse aussi douce que celle d’une plume qui vous effleure la peau. Puis elle fit retomber ses mains dans un petit bruit sourd sur ses cuisses, me disant dans un sourire que j’étais comme neuve.

Dans un sourire timide, je me permis de la remercier, encore une fois, et de lui dire sur le ton de la rigolade. “Je pense que si jamais tu n’a plus envie d’exercer ton métier, tu sais dans quoi te retourner.” Je savais pertinemment qu’elle aimait son métier plus que tout, et qu’elle ne cesserait jamais de l’exercer, même sous prétexte d’une fin du monde imminente. Au contraire. Ayant mal partout, je ne rêvais que d’une chose, me mettre dans un endroit confortable, alors après avoir bu une gorgée de mon thé encore chaud, je lui demandais. “Ca te dérange si on s’installe dans le canapé ? J’ai mal partout…” Peu importe ce qu’on faisait ensuite, juste regarder la télévision, ou un film, j’avais besoin de me détendre, même si une douche chaude serait la meilleure solution. Cependant, je ne voulais pas abuser de la gentillesse d’Eden, alors je me contenterais du moelleux de son canapé.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Lun 5 Nov - 22:26 - #

10-16
Une nouvelle fois, des remerciements s'échappent de la bouche de Juliet. Eden sourit et elle se lève de sa chaise pour commencer à ranger les cotons, pansements et désinfectant dans la boîte à pharmacie qu'elle referme. Elle infirmière ? Sûrement pas. Elle aimait beaucoup trop son métier pour changer comme ça mais c'est vrai que, dans une autre vie, ça aurait été un métier pour elle. Aider les gens, prendre soin de parfait inconnus, ça lui plaisait. Elle haussa alors les épaules.

- Dans une autre vie, peut-être !

Juliet reprend la parole, c'est vrai qu'elle ne doit pas être super à l'aise sur cette chaise. Eden se tourne vers elle et lui indique le canapé en hochant la tête. Elle se retourne ensuite vers la cuisine pour commencer à ouvrir un placard et sortir un saladier. Puis, elle attrape un sachet de popcorn qu'elle versa dans le saladier.

- Installes toi. Je nous fais un peu de popcorn pour grignoter.

Eden resta plantée devant le micro-ondes durant environ 2min le temps que les popcorn éclatent dans le saladier. Pendant ce temps là, elle laissa à Juliet le loisir de s'installer dans le canapé. Enfin, Eden attrapa le saladier dans le micro-ondes. La rouquine s'avança ensuite jusqu'au salon où elle attrapa un plaid sur un fauteuil. Elle déposa le saladier de popcorn sur la table basse avant de déposer le plaid sur les genoux de Juliet. Elle se doutait que la jeune femme ne devait pas être très réchauffée. Après l'épreuve qu'elle venait de subir, la fatigue n'allait pas tarder à frapper. Bernie s'était installé aux pieds de Juliet et Eden vint s'installer juste à côté d'elle dans le canapé. Elle esquissa un sourire à l'adresse de la brune.

- Une suggestion de film, série ou émission peut-être ?
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 11 Nov - 0:42 - #

10-16.
Eden me proposa d’aller m’installer dans le canapé tandis qu’elle nous préparait un peu de pop corn. Une fois cuit, elle me rejoignit dans le salon et me couvrit les genoux à l’aide d’un plaid. Cela faisait bien longtemps que personne ne s’était préoccupé de moi ainsi. J’étais toujours celle qui s’occupait de tout, préparant à manger, faisant le ménage et toutes les tâches ménagères possibles. Chuck n’était pas vraiment du genre à mettre la main à la pâte, et encore moins depuis qu’il avait sombré dans l’alcool. Alors qu’elle prenait place à mes côtés, je sentis un poid sur mes pieds. Bernie avait trouvé sa place et je ne m’en plaignais pas. La chaleur qu’il dégageait me permettait de me réchauffer, en plus de la couverture qui était sur moi. Ensuite Eden me demanda si j’avais une quelconque proposition sur ce qu’on pouvait regarder. Je la regardais, et haussais des épaules nonchalamment. “A vrai dire je ne la regarde plus beaucoup… Je te laisse choisir quelque chose qui pourra me surprendre.”

Elle se saisit alors de la télécommande et alluma le téléviseur qui se trouvait face à nous. J’avais l’esprit ailleurs même si je tentais vainement de me changer les idées. Alors que la rousse était concentrée sur l’écran, je pris quelques instants pour la regarder. Elle avait un profil doux, un nez fin et des pommettes hautes. Ayant peur qu’elle me surprenne dans ma contemplation je me focalisais sur l’écran à mon tour, regardant plus les images que ne suivant ce qui passait. Puis, sans savoir pourquoi, je me rapprochais d’Eden, nos épaules se touchant totalement. J’avais besoin d’affection. J’avais besoin de réconfort, surtout après l’épreuve de ce soir. Mais pour que mon geste ne paraisse pas suspect, je prétendais. “J’ai du mal à me réchauffer… Bernie et le plaid m’aident un peu mais… Ce n’est pas vraiment suffisant… Ca ne te dérange pas ?” J’espérais que non. Sa présence m'était bénéfique, et me rassurait.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 11 Nov - 21:12 - #

10-16
Les sourcils d'Eden se froncèrent lorsque Juliet affirma qu'elle ne regardait pas souvent la télé. Cette situation avec son mari était donc "normale" pour la jeune femme. Enfin.. C'était son quotidien. Eden ne broncha pas et elle se contenta d'allumer la télé pour mettre une rediffusion de Friends. Elle n'aimait pas cette série et elle ne savait pas si Juliet l'aimait mais au moins, le ton était léger et elles ne risquaient pas de voir des choses trop chargé en émotion dans cette série.
La rouquine regardait d'un oeil vide l'écran. En réalité, elle ne suivait pas ce qu'il se passait à la télé, elle était plutôt prisonnière de ses pensées. Eden était entrain de se repasser en boucle la scène qui avait eut lieu chez Juliet. Elle se revoyait serrer le poing, attraper ses menottes et fracasser la dentition de Chuck. La jeune femme serra inconsciemment les poings tandis que ses prunelles chocolats étaient toujours rivées sur la télé. Soudain, elle sentit une pression sur son épaule, cette pression la fit revenir à la réalité. Eden battit des cils comme pour s'obliger à reprendre pied avec la réalité et elle tourna légèrement la tête vers Juliet qui s'excusa en expliquant qu'elle avait froid.

- Oh. Non, pas du tout. Attend.

Eden se détacha de Juliet quelques secondes pour attraper le plaid qu'elle avait posé sur les genoux de Juliet. Elle déplia la couverture pour venir encercler les épaules de Juliet. La brune était ainsi mieux couverte. Eden se réinstalla au fond du canapé puis elle passa un bras autour des épaules de Juliet. La rouquine était ce qu'on peut appeler un radiateur ambulant. Elle avait toujours chaud et elle espérait que sa chaleur corporelle allait enfin servir. Elle frotta légèrement l'épaule de Juliet en lui adressant un léger sourire.

- J'ai d'autres plaids si tu as encore froid comme ça.

Puis Eden prit conscience de la situation. C'était.. C'était intime. Elles étaient incroyablement proche physiquement et voilà un bon moment que la policière n'avait pas eut une tel proximité avec quelqu'un. Elle s'empourpra alors légèrement puis détourna le regard qu'elle reporta sur la télévision. Elle avait toujours le poing gauche serré, elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle l'avait serré en fait. Peut-être qu'elle finirait par ce détendre en continuant de fixer Friends sans comprendre ce qu'il se passait réellement dans cette série ? Pourquoi il y avait ces rires pré-enregistrés en fond sonore d'ailleurs ? Ca avait le don de l'agacer.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 11 Nov - 23:01 - #

10-16.
La rousse m’assura que ma présence ne la dérangeait pas. Elle prit ensuite le soin de déplier le plaid et de me l’enrouler autour des épaules. En se réinstallant dans le fond du canapé, je sentis son bras entourer mes épaules. La situation était intime mais pas gênante. Enfin du moins, pas de mon côté. J’espérais seulement qu’elle n’avait pas dit oui juste pour me faire plaisir. Ensuite, elle m’informa qu’elle avait d’autres plaids, si jamais j’avais toujours froid. Je lui répondis dans un sourire. “Ca devrait aller je pense… Merci.”

Mon attention était focalisée sur la télévision, la série qui passait me disait vaguement quelque chose mais je ne la connaissais pas plus que ça. Nous n’échangions pas vraiment, toutes les deux dans nos pensées. Je vis alors son poing gauche serré si fort que je pouvais remarquer que les jointures de ses phalanges étaient blanches, signe qu’elle n’y allait pas de main morte. Je repensais alors à ce qu’il s’était passé plus tôt dans la soirée, et me souvins que c’était ce poing qui avait martelé le visage de Chuck. Sans réfléchir, je me saisis alors de sa main, la forçant un peu à desserrer les doigts afin de glisser les miens dans les siens. Je me permis de lui dire tout en relevant les yeux vers son visage. “Je crois que ce poing a assez souffert comme ça ce soir, pas besoin de le maltraiter un peu plus, tu n'es pas d'accord ?” Je ne comprenais pas l’effet qu’elle avait sur moi, je ne savais pas pourquoi j’agissais aussi aisément avec elle, comme si c’était normal. Mais je préférais remettre mes questionnements à plus tard, pour le moment, la seule chose que je comptais faire était de profiter de l’instant.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 11 Nov - 23:11 - #

10-16
Une nouvelle fois, Eden s'était perdue dans ses pensées. La rouquine regardait la télé sans vraiment la regarder, elle avait les sourcils froncés et se repassait encore une fois la scène en boucle. Pourquoi avait-elle éclaté de la sorte ? Pourquoi avait-elle perdue le contrôle ? Qu'est-ce qui l'avait poussée à agir de la sorte ? Et, comme pour donner une réponse à ses questions, Eden sentit une main se poser sur la sienne. Elle détacha alors son regard de la télé pour venir le poser sur la main de Juliet qui était entrain de lui faire desserrer le poing. La rouquine haussa les sourcils en gardant les yeux rivés sur leurs mains.

- Oh. Je.. Pardon.

Eden se détendit légèrement de manière à desserrer le poing. Elle sentit le regard de Juliet sur elle alors elle se risqua à la regarder. Un léger sourire s'installa sur les lèvres tandis qu'elle observait les traits de Juliet. C'était la première fois qu'elle était si proche et, pourtant, Eden ne se sentait pas mal à l'aise. Peut-être un peu gênée de peur de brusquer Juliet mais pas mal à l'aise. En réalité, la présence de la brune l’apaisait. Voilà la réponse à ses questions. Voilà pourquoi elle avait laissé sa rage éclaté sur Chuck : Elle voulait protéger Juliet. Elle ne supportait pas l'idée que quelqu'un puisse lui faire du mal. Eden serra légèrement ses doigts autour de ceux de Juliet.

- Je suis désolée, j'ai l'esprit un peu ailleurs.

La jeune femme avait cette habitude d'être seule avec ses pensées le soir mais, cette fois-ci, elle avait quelqu'un avec elle. Alors les choses étaient un peu différentes de d'habitude, elle n'avait pas l'habitude Eden mais ça n'en était pas pour autant désagréable.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 16 Nov - 13:05 - #

10-16.
Je n’étais pas sûre de ce que je faisais en prenant la main d’Eden, mais dans tous les cas sa première réaction n’était pas de me repousser, ce qui me rassura un peu. Elle s’excusa cependant, même si ça aurait du être à moi de le faire. La rousse se détendit un peu, et me confessa qu’elle avait l’esprit ailleurs. Je me doutais que ses pensées devaient être en rapport à la manière dont elle avait réagi face à Chuck. Bien sûr, même si le geste pouvait paraître héroïque aux yeux des gens, je savais que demain les répercussions ne seraient pas les mêmes pour elle. Je ne souhaitais juste pas qu’elle soit suspendue à cause de son intervention.

Alors, même si je n’avais pas espoir qu’elle se confie à moi, je lui dis quand même. “Tu sais… Je ne veux pas que ça te tourmente. Même si je crois que la meilleure solution d’extérioriser tout ça serait d’en parler mais… Je ne te force à rien.” Je ne la connaissais pas après tout, je ne savais pas si elle était plutôt solitaire, si elle préférait tout garder pour elle quitte à se perdre elle-même dans ses pensées ou si au contraire il fallait la pousser un peu pour qu’elle ose enfin parler. Je me rendais compte qu’elle avait eu un rôle important dans ma vie, comme peu de personnes en avait eu avant et elle m’était totalement inconnue. A part savoir qu’elle travaillait dans la police et qu’elle avait une petite boule de poil pour lui tenir compagnie, je n’étais au courant de rien d’autre… Alors cela serait mon prochain objectif. Apprendre à connaître Eden. Apprendre à connaître celle qui avait mis sa vie au péril de la mienne pour me sauver.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 16 Nov - 20:42 - #

10-16
Les prunelles chocolats d'Eden étaient rivées sur sa main et celle de Juliet qui étaient toujours l'une dans l'autre. La rouquine garda les yeux rivés sur leurs mains tandis qu'elle écoutait Juliet. La brune voulait qu'elle se confie, elle tentait même de trouver des arguments pour convaincre Eden de le faire. La jeune femme gardait les sourcils froncés sans pour autant risquer un regard dans la direction de Juliet.

- Je ne suis pas très douée quand il s'agit de m'exprimer avec des mots. J'ai tendance à être maladroite.

Elle esquissa un léger sourire, un sourire gêné avant de risquer un regard dans la direction de Juliet. Eden n'avait jamais été très douée lorsqu'il avait été question d'exprimer ses sentiments ou ce qu'elle a en tête. Elle était plus douée pour extérioriser tout ça en allant faire un footing ou bien en descendant une bière. La rouquine avait bien consciente que ce n'était pas sain du tout mais c'était une des seule manière avec laquelle elle était à l'aise. C'était sûrement à cause de cette incapacité à exprimer ce qu'elle ressentait qu'Eden n'avait jamais eut de relation bien longue. Elle détourna alors le regard pour le reposer sur leurs mains.

- Je suis plutôt du genre à agir plutôt qu'à discuter.

C'était surtout à cause de ça qu'elle avait fracassé Chuck plutôt que de prendre le temps de discuter avec lui et de calmer la situation. Eden s'efforçait depuis des années d'enfouir cet aspect de sa personnalité sans grand succès.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 16 Nov - 22:13 - #

10-16.
Je remarquais bien qu’Eden n’était pas très à l’aise. Ou du moins c’est ce que je pensais. Elle ne cessait de fixer nos deux mains jointes et je me demandais alors qu’est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête à ce moment-là. Je la vis froncer des sourcils face à ma réflexion, certainement pour me montrer son désaccord. Elle m’expliqua alors qu’elle n’était pas très douée pour s’exprimer avec des mots, se qualifiant de maladroite. Pourquoi ? Etait-ce par timidité, par pudeur ou tout simplement par gêne ? Je voulais vraiment savoir d’où lui venait cette incapacité à s’exprimer, mais je ne pouvais décemment pas la forcer à me parler si elle ne s’en sentait pas capable. Au contraire, je devais essayer de l’aider à penser à autre chose, d’une quelconque manière que ce soit. Elle ajouta ensuite qu’elle était plutôt du genre à agir au lieu d’essayer de trouver les mots justes. Cette dernière phrase me fit sourire tristement, parce que j’avais pu en voir les conséquences ce soir. Alors, pour la rassurer, je me permis de lui avouer. “Je crois que même si tu avais tenté de lui parler, il ne t’aurais jamais écoutée. Je… Il était fou de rage à cause de moi et… Sa colère l’aveuglait alors il n’aurait pas prêté attention à tes mots.”

Quelques secondes passèrent et je retirais ma tête de son épaule. Je pris un instant pour la regarder, même si elle fuyait mon regard. Je commençais un peu à la comprendre et je savais qu’avoir des contacts visuels n’était pas ce qu’elle préférait le plus. Même si en temps normal, je trouvais ça adorable, là tout de suite je ne voulais qu’une chose, me perdre dans son regard. Que ces yeux noisettes me rassurent comme l’étreinte que nous échangions. Je ne voulais plus penser à rien. Ni à Chuck, ni à la soirée que nous venions de passer. Mais Bernie en avait décidé autrement. Je sentis la petite boule de poil bouger à mes pieds et essayer de se faufiler entre nous deux. Je rigolais alors, en le voyant s’aider de ses petites pattes arrières et m’adressais à lui. Je ne sais pas si ta maîtresse serait d’accord que tu sois ici.” Je lui grattais le haut de la tête, souriant avant de me tourner vers la rousse, lui demandant implicitement la permission pour qu’il se joigne à nous. Je n’avais cependant pas remarqué que nos mains étaient toujours liées, comme si elles étaient devenus inséparables.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Ven 16 Nov - 22:36 - #

10-16
Eden avait toujours les sourcils aussi froncés lorsqu'elle écoutait ce que Juliet avait à lui dire sur ce qu'il s'était passé plus tôt dans la soirée. Elle semblait se sentir responsable, responsable d'avoir déclenché la colère de Chuck. Responsable de ce qu'il s'était passé. Eden serra un peu plus la main de Juliet dans la sienne comme pour avoir toute son attention.

- Tu n'es pas responsable de ce qu'il s'est passé. Il a clairement un problème, un problème qu'il doit résoudre d'une manière ou d'une autre. La seule personne responsable de la tournure des événements, c'est moi. Si j'avais sus me contrôler.. Si j'avais sus rester calme et faire mon travail comme il faut je..

Eden s'interrompit en sentant Juliet bouger pour redresser la tête dans sa direction. Elle fixait toujours leurs mains en sentant les prunelles chocolats de Juliet se poser sur elle. Elle sentait bien que son interlocutrice prenait le temps de l'observer, de la détailler. C'était quelque chose qu'Eden n'aimait pas trop faire. Elle avait toujours peur de voir des choses qu'elle ne voulait pas voir dans le regard des gens. Elle s'était toujours dit qu'on en voyait toujours trop ou pas assez dans les regards, c'était la raison principale qui la poussait à ne pas regarder les gens dans les yeux. La rouquine sentit Bernie poser ses pattes avant sur le canapé et, du coin de l'oeil, elle vit Juliet lui gratter le dessus de la tête avant de se tourner complètement vers elle. Eden tourna la tête et leurs regards se croisèrent enfin. La rouquine haussa les sourcils tandis que le silence s'installait malgré le fait que Bernie essayait toujours d'attirer l'attention des deux jeunes femmes sur lui.

- Je..

Eden déglutit. Agir. Agir. Elle n'était bonne qu'à ça. Ce n'était que de cette manière qu'elle arrivait à exprimer ses sentiments, exprimer ce qu'elle pouvait ressentir. Agir. Oui, c'était la seule chose qu'elle savait faire. C'était ce besoin d'agir qui l'avait poussé à frapper Chuck. Ce besoin d'agir pour protéger Juliet. Les prunelles noisettes d'Eden observaient toujours celles de Juliet tandis que, de sa main libre, elle vint replacer une mèche de cheveux rebelle derrière l'oreille de Juliet. Un léger sourire se dessina sur les lèvres d'Eden alors qu'elle laissait sa main traîner sur la joue chaude de Juliet. Agir pour s'exprimer. C'était tout ce qu'elle savait faire. Eden se pencha doucement vers Juliet, elle avait toujours une main posé sur la joue de la jeune femme tandis que son autre main tenait celle de la brune. En se penchant vers elle, Eden sentit le parfum enivrant de Juliet. Elle sentait bon, c'était une odeur apaisante. Encore quelques secondes passèrent avant qu'Eden ne parcourt les derniers centimètres qui les séparaient pour venir poser ses lèvres sur celles de Juliet. Agir, oui. Agir pour expliquer à Juliet les raisons qui l'avaient poussées à frapper Chuck.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 71
Inscrit le : 06/10/2018
Crédits : Dandelion - avatar ; Anaphore - signature.
Célébrité : Dominique Provost-Chalkley.
Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Mar 20 Nov - 0:33 - #

10-16.
Tandis que je me tenais pour responsable de la colère de Chuck, Eden prit le temps de me rassurer en me disant qu’il devait avoir un problème à résoudre. Effectivement, son principal problème était l’alcool, qui ne cessait de le ronger de l’intérieur. Ensuite elle se blâma, m’expliquant que si elle avait su se contrôler, rien ne se serait passé comme ça. Je fronçais les sourcils avant de lui répondre. “Tu n’aurais peut-être pas dû, mais heureusement que tu l’a fait sinon Dieu sait ce qui aurait pu se passer.” Elle arrêta de parler et au bout d’un moment elle eu enfin le courage de me regarder dans les yeux. Elle commença à parler mais aucun son ne sortit de sa bouche. Soudain, en l’observant, je la vis déglutir. Que voulait-elle faire ? Au fond de moi je le savais, je ne voulais juste pas me l’avouer. Elle attrapa une de mes mèches afin de me la replacer derrière l’oreille dans un geste doux. Je n’avais plus l’habitude qu’on agisse de la sorte avec moi. J’étais habituée à la violence, à encaisser des coups. Lorsqu’on dirigeait sa main sur moi c’était généralement pour la rabattre violemment. Mais non, Eden était d’une douceur incroyable envers moi.

Un fin sourire se dessina sur son visage, tandis que sa main glissait le long de ma joue. J’étais totalement perdue. Une multitude de sentiments se bousculaient dans ma tête. Inconsciemment, ma langue vint humidifier mes lèvres, tandis que mon regard se fixait sur celles d’Eden. Allions-nous réellement faire ça ? Je la voyais se rapprocher lentement de moi, et sans réfléchir à ce que je faisais, ma main se glissa dans la chevelure rousse de la jeune femme et je donnais une petite impulsion pour la rapprocher de moi. Je franchis les derniers centimètres nous séparant pour coller mes lèvres aux siennes. Elles étaient d’une douceur infinie, tout comme elle. Et soudain tout autour de nous n’avait plus d’importance. La télévision émettait un bruit sourd que je n’écoutais plus tandis que je me concentrais sur Eden. Je n’avais jamais embrassé de femme avant. C’était beaucoup plus agréable qu’un homme. Et pendant de longues minutes, je m’accrochais à elle, ne voulant pas que le baiser se termine, ne voulant pas que la bulle nous entourant éclate.

_________________
Juliet Jenkins

Through the darkness
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Inscrit le : 06/10/2018
Célébrité : Katherine Barrell
Ma présentation : Par ici
Ma fiche de liens : par là

J'habite à : Seattle.
« Officer Maslowski »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
Dim 25 Nov - 19:56 - #

10-16
Un frisson vint parcourir la nuque d'Eden lorsque Juliet passa ses doigts dans sa chevelure de feu. Elle pensait que son geste était un peu déplacé et que Juliet risquait de la repousser mais tout le contraire ce passa. Eden haussa les sourcils en sentant la petite impulsion que Juliet donna pour se rapprocher d'elle et ainsi coller un peu plus leurs corps. La main d'Eden qui était encore posée sur la joue de Juliet remonta dans ses cheveux tandis que son autre venait se placer sur la nuque de la jeune femme. Leurs lèvres restaient scellées, Eden ne voulait pas que ce baiser prenne fin.
La télévision, Bernie, la nuit qui était à présent totalement tombé sur la ville, plus rien de comptait pour Eden. Les conséquences de ses actes ? Elle s'en fichait à présent. Ce qui allait se passer par la suite appartenait au futur et, pour l'instant, elle voulait se concentrer sur le présent. Elle poussa légèrement Juliet de manière à la faire s'allonger sur le canapé tandis qu'elle se retrouvait au-dessus d'elle sans pour autant quitter ses lèvres. Où est-ce que tout ceci allait les mener ? Est-ce qu'elle voulait réellement ça ? La seule chose qu'elle savait avec certitude pour le moment, c'était qu'elle avait besoin de se sentir proche de Juliet. Une proximité aussi bien physique que psychique.
Pando

_________________
Eden Maslowski.Justice before everything else.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: 10-16. - Ft. Juliet.
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
10-16. - Ft. Juliet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is the end :: Bienvenue à Seattle ! :: Les autres quartiers-
Sauter vers: